•  

    Article du JSL DU 14 AVRIL 2012

    ACTUALITE – télévision « La mort est dans le pré », documentaire sur les agriculteurs victimes des pesticides

     

    Les agriculteurs subissent de plein fouet les effets des pesticides, déversés dans les champs depuis des décennies : plusieurs d’entre eux, malades, témoignent dans « la mort est dans le pré », un documentaire d’Eric Guéret, qui les a suivis pendant un an.

     

     

     

    Leucémies, maladie de Parkinson, lymphome, cancers de la prostate ou de la vessie : les soupçons sont nombreux à être soulevés dans ce film (diffusé mardi sur France 2) qui se place clairement du côté de ceux dont la maladie n’est pas reconnue comme professionnelle par la Mutualité sociale agricole (MSA), faute de preuves. Des dossiers, dit un médecin, ne sont même pas présentés « puisqu’ils sont toujours refusés ».

     

    Selon ce praticien, on estime que 5 à 25 % des cancers de la vessie – surnommé « cancer des viticulteurs » – sont liés à des « produits toxiques ». Mais « le monde paysan est un monde qui se tait », dit un agriculteur.

     

    Pendant des décennies, ils ont arrosé les champs, sans protection particulière, portés par des rendements en croissance et un travail plus facile. « On faisait confiance à la science, on ne s’attendait pas à être pris dans un piège », disent-ils. Grâce à quoi, affirme Paul François, céréalier à Bernac (Charente) atteint de troubles neurologiques, « les agriculteurs ont été empoisonnés à petite dose ».

     

    Mais « si on touche à ces firmes, qui ont tous les moyens à leur disposition, qu’est-ce qu’on va devenir ? », demande Frédéric, viticulteur charentais qui souffre, à 41 ans, d’un cancer de la vessie non reconnu comme maladie professionnelle par la MSA.

     

    Paul François a pourtant porté plainte contre la firme chimique américaine Monsanto. Grande première, il vient de gagner son procès. La firme a fait appel.

     

    Denis, un éleveur, qui suite à un lymphome est devenu paraplégique, a décidé quant à lui qu’il fallait « changer (ses) pratiques ». Il veut se former à l’agriculture biologique, avec l’aide d’une association. « Je transmettrai à mes enfants quelque chose de propre », dit-il.

     

    Selon une enquête sur la santé des agriculteurs, Agrican, publiée l’an dernier, les agriculteurs meurent moins de maladie que la population générale, à l’exception de certains cancers. L’étude ne disait rien sur l’incidence des cancers, plus intéressante, qui devrait être connue cette année.

     

    Eric Guéret a réalisé de nombreux documentaires dont « Manger peut-il nuire à la santé ? », sur les produits que l’on retrouve dans son assiette, « Tous ensemble », sur le pouvoir des syndicats, ou « Cauchemar du nucléaire », sur les déchets.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique